Les manuels scolaires numériques

Scolaire et numérique…. Quelles perspectives ?

Le 7 mai 2015, François Hollande annonçait un plan pour accompagner la mutation numérique du système éducatif.
Ce plan comporte un appel d’offres pour la création d’une Banque de Ressources numériques pour les élèves du collège, la création d’un portail de présentation et de recherche des ressources numériques du ministère de l’Éducation nationale des enseignants, des éditeurs et des entreprises ainsi qu’un appel à projets « Collèges numériques et innovation » pour équiper 100% des collèges en 2018 en tablettes et ordinateurs portables.

En chiffres, cela donne quoi ?

  • 30 € par collégien et par enseignant seront alloués pour acquérir des ressources numériques (soit près de 100 millions d’euros).
  • 3,2 millions de collégiens devraient disposer d’une tablette ou d’un ordinateur d’ici à trois ans, pour un coût de 380 euros par élève et par enseignant. Les départements, chargés de l’entretien des collèges, devraient en financer la moitié dans les années à venir, en fonction des possibilités et des priorités des collectivités territoriales..
  • 24 millions d’euros seraient alloués pour former les enseignants.
  • La banque de ressources numériques offrira quant à elle, aux cycles 3 et 4 (du CM1 à la 3e), des contenus complémentaires aux manuels scolaires en français, histoire-géographie, maths, sciences, anglais, allemand, espagnol…

Budget pour la banque de ressources numérique : 18 millions d’euros étalés sur trois ans, répartis en 14 lots allant de 0,4 millions à 2,4 millions d’euros.
Suite à un appel d’offres, les éditeurs scolaires ont remporté 75% des lots attribués.

La réalité en classe

Plus d’un enseignant sur trois utilise un manuel numérique. Que ce soit au primaire, au collège ou au lycée, le numérique est un vecteur d’innovation pédagogique, de personnalisation de l’enseignement et d’individualisation de l’apprentissage. Cet enthousiasme réel ne fait cependant pas oublier la réalité du terrain : si le ministère de l’Éducation nationale attendait 40% d’établissements participant à l’appel à projets, à la fin du mois de février, moins de la moitié ont été en mesure de répondre « présent » pour la prochaine rentrée.

L’usage des manuels scolaires numérique par les élèves

Les perspectives d’évolution pour les éditeurs

Le métier d’éditeur scolaire évolue au fil des transformations de l’École. Depuis plus d’une décennie déjà, tous les acteurs importants du marché, tels Editis, Hachette, Magnard, Belin ont développé des plateformes permettant d’accéder à leurs manuels et ressources numériques, ainsi qu’à des services de gestion numérique des classes destinés aux enseignants. Ceux-ci peuvent personnaliser leurs cours, donner des exercices aux élèves et accéder aux résultats de chacun…  La production d’ouvrage au format epub3 fait également une entrée encore timide.
La production de contenu ne peut déjà plus s’envisager sans la notion de services, à l’enseignant en premier lieu, mais plus largement à la communauté éducative.

L’usage des manuels scolaires numériques par les enseignants


© 2014 SNE. Tous droits réservés