Replier le sommaire

Littérature

Le premier secteur en poids économique, la littérature (675,3 millions d’euros, soit 26,4% des ventes de livres en valeur), a soutenu le marché cette année avec une belle progression de 5,7% en valeur et de 0,7% en volume. Étant donné le poids relatif de ce segment, il permet de freiner de façon importante le recul du marché. Les romans contemporains et les livres d’espionnage qui représentent à eux deux 79,5% de ce segment, ont respectivement progressé de 4,6% et 7,0%, sous l’impulsion de best-sellers. La littérature érotique, humoristique, ainsi que le théâtre et les contes et les légendes sont également en forte progression, mais leur poids économique reste limité. En revanche, les romans classiques et historiques baissent respectivement de 1,3% et 2,7% en valeur.

© 2014 SNE. Tous droits réservés