L’édition jeunesse en France

L’édition jeunesse en France est le deuxième secteur éditorial en termes de poids économique. Elle représente 13.4 % du chiffre d’affaires des éditeurs soit un chiffre d’affaires de 342.4 millions d’euros. Le prix moyen du livre jeunesse est bas, ce qui explique qu’il représente 20.3% des ventes en volume.

Après plusieurs années de croissance soutenue, ce secteur a connu en 2013 un repli de 3.4 en valeur et de 4.1% en volume. La catégorie éveil et petite enfance était toujours en essor (+7.4% en valeur) alors que la catégorie fiction jeunesse (150.4 millions d’euros) reculait fortement, ce qui peut s’expliquer par la fin de cycle de grands succès éditoriaux.

Le secteur jeunesse se caractérise par une grande diversité éditoriale (plus de 90 éditeurs adhérents du SNE publient régulièrement des livres jeunesse) et une forte créativité, grâce à la diversité des formats et à l’interaction avec un public sensible aux innovations.

L’économie du livre jeunesse comporte des contraintes spécifiques : plusieurs auteurs ou illustrateurs président à leur naissance et les coûts de conception des albums, livres-jouets etc, sont particulièrement élevés.

Enfin, l’édition jeunesse française s’exporte bien : elle compte pour 35 % des contrats de cession signés avec des partenaires étrangers en 2013.

Les chiffres concernant l’édition jeunesse ne comprennent pas le secteur de la bande-dessinée.

96 % des lecteurs pensent qu’il faut lire des livres aux enfants pour leur donner le goût de lire. Etude SNE-IPSOS sur les Français et la lecture, mars 2014

En savoir + :

Deslivrespourlajeunesse.fr

© 2014 SNE. Tous droits réservés