« La Bande dessinée, une pratique culturelle de premier plan : qui en lit, qui en achète ? »

Impossible, cet automne, de passer à côté de l’actualité de la Bande dessinée dans le paysage culturel français. Aux « poids-lourds » de la Bande dessinée qui caracolent en tête des ventes de livres, répond, cette année encore, une offre éditoriale extrêmement dynamique, tandis que le neuvième art continue d’investir galeries, musées, et salles des ventes.

Pour autant, certaines idées reçues relatives au lectorat, et donc à l’impact réel de la Bande dessinée sur les pratiques culturelles des Françaises et des Français, semblent encore avoir droit de cité.

Face à ce constat, et afin de mieux définir les contours d’un public qui s’est, lui aussi, accru et diversifié, le Syndicat national de l’édition a réalisé, avec l’Institut GfK l’étude « La Bande Dessinée, une pratique culturelle de premier plan : qui en lit, qui en achète ? ».

Cette étude, menée avec le soutien de la Sofia et de Copie privée, montre que la Bande dessinée a clairement changé de statut et est devenue non seulement une pratique culturelle de premier plan, mais également un secteur qui recrute sans cesse de nouveaux lecteurs de livres, tous genres confondus.

© 2014 SNE. Tous droits réservés