Syndicat national de l'édition

  • Communiqué SNE

Impact de la crise sur les éditeurs : le SNE dévoile les résultats du sondage réalisé auprès de ses membres

Après huit semaines d’une crise sanitaire sans précédent qui a vu, avec la fermeture des librairies, la filière du Livre dans son ensemble marquer un coup d’arrêt brutal, le Syndicat national de l’édition dévoile aujourd’hui les résultats du sondage qu’il a lancé auprès de ses membres entre le 27 avril et le 6 mai 2020. 

Cette enquête, à laquelle ont répondu 132 entreprises ou groupes d’édition, représentant environ 250 maisons d’édition de toutes tailles et tous secteurs éditoriaux confondus, vise à mesurer, au plus près de la réalité, la situation économique, sociale et financière du secteur de l’édition afin d’évaluer le plus précisément possible les besoins de la profession et de faire des propositions concrètes pour accompagner la relance.

Un secteur durement et durablement touché

  • Un quart des maisons d’édition estiment qu’elles perdront plus de 40% de leur chiffre d’affaires sur l’année 2020.
  • Une maison sondée sur cinq a demandé à bénéficier du fonds de solidarité nationale de l’Etat (aide de 1500€ réservée aux TPE).
  • 72% des maisons d’édition sondées ont pris des mesures d’activité partielle.
  • En moyenne, les éditeurs sondés prévoient d’annuler ou de reporter 18% de leurs nouveautés initialement prévues en 2020

Les résultats du sondage viennent confirmer, chiffres et pourcentages à l’appui, que la crise sanitaire a porté un coup extrêmement rude au secteur de l’édition et qu’un certain nombre de maisons, malgré les dispositifs d’aide et de soutien, jugés insuffisants et trop restrictifs, sont confrontées à de graves difficultés qui vont, au minimum, affecter leur activité à court et moyen terme.

Les éditeurs interrogés notent une hausse des ventes de livres numériques et une légère augmentation des ventes de livres audio dans le contexte de confinement et de fermeture des librairies sans toutefois que ces changements de comportements et d’usage soient assez conséquents pour compenser la dégradation de leur activité habituelle.

Une reprise qui s’annonce difficile

Si la réouverture des librairies était très attendue et a été saluée comme un signal très positif, le secteur de l’édition, fragilisé, aborde les semaines et les mois qui viennent avec prudence et parfois appréhension. Les éditeurs sondés soulignent trois motifs principaux de fragilité :

  • Un redémarrage des librairies et des points de vente assez lent ;
  • Une baisse de la demande des lecteurs, qui pourraient avoir d’autres priorités que le livre et la lecture une fois sortis du confinement ;
  • Des ressources financières insuffisantes pour accompagner l’effort de reprise.

Solidarité de l’ensemble de la filière

Lorsqu’on les invite à identifier les pistes pour limiter l’impact de la crise et aborder la reprise, les premières propositions des répondants se tournent vers l’ensemble des acteurs de la chaîne du Livre – éditeurs, auteurs, libraires, diffuseurs, imprimeurs, … – soulignant par-là les liens d’interdépendance qui les unissent et la nécessaire solidarité dont ils doivent faire preuve pour maintenir le secteur et sauvegarder sa diversité.

Les résultats de ce sondage confortent le SNE dans son appel à la mise en place, après les mesures d’urgence, d’un véritable plan de relance ambitieux pour le secteur du Livre. Le SNE plaide en effet pour un plan qui aille largement au-delà des 180 millions d’euros évoqués par le ministère de la Culture et propose à la fois une politique résolue de soutien l’offre (subventions, prêts, exonérations de charges sociales et de taxes, adoption d’un tarif postal propre au livre) et un choc de la demande (lancement d’une grande campagne nationale de communication, commandes publiques massives de livres pour les bibliothèques, déploiement d’opérations telles que le Pass-Culture et les Chèques-Lire…)

Tous les acteurs de la filière – auteurs, éditeurs, libraires, imprimeurs, compositeurs… – qui sont solidaires, ne se relèveront qu’ensemble. Le redémarrage du secteur du Livre est aussi porteur d’enjeux beaucoup plus vastes car le livre est à la source de nombreuses industries culturelles et au cœur de nos sociétés.

 

Télécharger le communiqué de presse

Télécharger les résultats complets

 

Etude réalisées par Karen Politis Boublil.

Ne manquez aucune actualité !

Abonnez-vous à la newsletter SNE

Partager par email

S'identifier

Pas encore inscrit?

Vous êtes adhérent au SNE, demandez vos codes d'accès.

Vous êtes éditeur et vous souhaitez adhérer au SNE.

S'inscrire à cet événement.

Gérer mes inscriptions aux groupes & commissions du SNE

Désolé. Vous devez être connecté pour accéder à ce formulaire.

Modifier votre mot de passe

Dépublication d'une offre d'emploi

Suppression d'une offre d'emploi

Souscrire aux newsletters suivantes