Syndicat national de l'édition

  • La parole à...

Trois questions à… Denis Mollat, libraire et Président du Cercle de la librairie

À l’occasion de la publication du rapport d’activité 2020-2021 du SNE, Denis Mollat, libraire à Bordeaux, revient sur l’impact de la crise sanitaire sur les librairies et leurs facultés d’adaptation, ainsi que sur le rôle du Cercle de la librairie qu’il préside. 

Vous dirigez LA grande librairie de Bordeaux. Comment se porte votre librairie et comment avez- vous fait face à la situation de crise sanitaire exceptionnelle ?

L’enthousiasme des clients est le premier signe de l’intérêt et la pérennité du livre. Cette dynamique est portée avec le même enthousiasme par les équipes de notre librairie. Il y a eu trois phases : d’une première phase où toute activité commerciale était impossible, à l’ouverture de la librairie, reconnue commerce essentiel au 3e confinement, en passant par les commandes en ligne et le « clic et collecte » du 2e confinement ! Notre activité en ligne a pris un tournant qui ne se dément pas et représente 14% de notre chiffre d’affaires. Nous fêtons cette année les 20 ans de mollat.com que nous avons conçue comme notre seconde librairie.

Pour faire face à la situation, il a fallu puiser dans les trésors d’adaptation, d’innovation et de polyvalence de toute l’équipe : créer le « Mollat pop-up », magasin éphémère, ouvert à l’occasion des fêtes de fin d’année : 6 univers proposés aux lecteurs pour identifier le cadeau idéal en fonction des centres d’intérêts, 600 ouvrages déjà empaquetés et identifiés par un code barre, un espace de vente supplémentaire dans un contexte de jauge réduite. 

Et maintenir un lien avec les auteurs par des rencontres virtuelles en duplex depuis nos bureaux parisiens. Les réseaux sociaux ont été un outil formidable pour maintenir et développer les liens avec la clientèle par des publications inventives, ludiques et riches en contenus.

Quelles leçons tirez-vous de la crise sanitaire et quels sont, pour vous, les enjeux de la librairie de demain ?

Nous avons découvert de nouvelles méthodes de travail, mesuré l’importance d’utiliser de nouveaux outils de mobilité grâce à une couverture Wifi totale. La diversité de nos fonds et le comportement des internautes nous a conduits au Big Data. Quels seront les lendemains de cette crise ? C’est tout l’enjeu de la librairie. Une société dans le Syndrome de Stockholm ou dans le Syndrome de Stendhal ? L’intelligence artificielle ne remplace pas encore le libraire. La librairie est essentielle, le libraire aussi.

Vous présidez le Cercle de la Librairie. Quel est son rôle, et quels sont vos projets ?

Le Cercle de la Librairie a pour objet est de réunir la chaîne du livre, auteurs, éditeurs, bibliothécaires, libraires. Il soutient les efforts de rationalisation et de normalisation en siégeant dans les instances internationales telles que l’agence ISBN, le groupe de travail EDItEUR, chargé de la normalisation ONIX. Il est également le premier financeur de l’institut de recherche EDRLab. Les filiales du Cercle sont Électre, Livres Hebdo et FeniXX qui poursuit le programme de commercialisation des ouvrages indisponibles.

Nos perspectives ? Être à la disposition de l’interprofession pour développer des projets innovants. Notre nouvelle base Électre est parfaitement normée de manière à développer dans les meilleures conditions et les meilleurs délais de nouveaux services voulus par l’interprofession.

Ne manquez aucune actualité !

Abonnez-vous à la newsletter SNE

Partager par email

S'identifier

Pas encore inscrit?

Vous êtes adhérent au SNE, demandez vos codes d'accès.

Vous êtes éditeur et vous souhaitez adhérer au SNE.

S'inscrire à cet événement.

Gérer mes inscriptions aux groupes & commissions du SNE

Désolé. Vous devez être connecté pour accéder à ce formulaire.

Modifier votre mot de passe

Dépublication d'une offre d'emploi

Suppression d'une offre d'emploi

Souscrire aux newsletters suivantes