Syndicat national de l'édition

  • Actualité internationale

Un 9ème édition des Dialogues auteur / éditeur au Parlement Européen à Bruxelles

Le 12 novembre, la Fédération des Éditeurs Européens a organisé la neuvième édition des Dialogues auteur / éditeur au Parlement Européen à Bruxelles. Cet événement autour de David Lagercrantz et ses éditeurs  a remporté un franc succès avec la présence d’une cinquantaine de personnes. Étaient notamment présents la Commissaire à la Stratégie numérique Mariya Gabriel, une dizaine de députés européens, dont l’Allemand Christian Ehler (Parti Populaire Européen/ PPE), jusqu’à présent co-président de l’intergroupe sur les industries culturelles, parrain de la soirée, les députés français François-Xavier Bellamy (LR/ PPE), et Christophe Grudler, LREM/ Renouveler l’Europe (RE), ainsi que l’Allemand Axel Voss/ PPE, rapporteur sur la directive Droit d’auteur.

La Commissaire à la Stratégie numérique Mariya Gabriel
La Commissaire à la Stratégie numérique Mariya Gabriel

Mariya Gabriel a rappelé en introduction que « si nous sommes là, c’est grâce à vous ». David Lagercrantz a d’abord échangé avec son éditrice, la suédoise Eva Gedin/ Norstedts. Celui-ci a expliqué que « pour raconter une bonne histoire, il faut de nombreuses pairs d’yeux pour regarder le texte ». Eva Gedin a souligné que c’était l’éditeur qui avait eu l’idée de faire appel à D. Lagercrantz pour écrire la biographie de Zlatan Ibrahimovic. Lors de son travail avec Norstedts, D. Lagercrantz a été surpris de constater que « celui-ci ne se contentait pas de corriger le texte, mais vérifiait également les faits et mettait en œuvre le marketing et la diffusion ».

 

 

L'éditrice française Françoise Nyssen (Actes Sud)
L’éditrice française Françoise Nyssen (Actes Sud)

Les éditeurs français (Françoise Nyssen/ Actes Sud), italien (Marsilio), allemand (Heyne/ Random House) et britannique (MacLehose) de D. Lagercrantz ont ensuite fait part de leurs commentaires. F. Nyssen a rappelé l’importance du droit d’auteur. Tilo Eckardt a mis en avant le travail de mise en avant des livres, qu’il a qualifié de « media lents », et le défi actuel de « binge reading » (lecture boulimique) à l’heure de la concurrence de Netflix (« binge watching ») qui tend à dévaluer les contenus. Christopher MacLehose a souligné la difficulté de publier des traductions au Royaume-Uni.

En conclusion, Christian Ehler a fait un bilan de l’adoption de la directive Droit d’auteur en constatant que l’industrie du livre avait réussi à convaincre le PE de l’importance de ce secteur. Il a également encouragé les éditeurs à être réactifs en réfléchissant aux moyens de réduire les coûts de transaction pour l’utilisation de contenus protégés ou encore l’empreinte carbone des livres.

 

Ne manquez aucune actualité !

Abonnez-vous à la newsletter SNE

Partager par email

S'identifier

Pas encore inscrit?

Vous êtes adhérent au SNE, demandez vos codes d'accès.

Vous êtes éditeur et vous souhaitez adhérer au SNE.

S'inscrire à cet événement.

Gérer mes inscriptions aux groupes & commissions du SNE

Désolé. Vous devez être connecté pour accéder à ce formulaire.

Modifier votre mot de passe

Dépublication d'une offre d'emploi

Suppression d'une offre d'emploi

Souscrire aux newsletters suivantes