Syndicat national de l'édition

  • Communiqué SNE

Éducation : réforme du lycée en vue, mais avec quels moyens ?

Après une réforme sans précédent du collège menée en 2016 et 2017, les éditeurs scolaires sont confrontés à un nouveau défi de grande ampleur : la perspective d’une rénovation complète du lycée et du baccalauréat, engagée au pas de charge…

Éducation nationale, les moyens d’une nouvelle ambition

La volonté du ministre de l’Éducation nationale de transformer l’école pour en améliorer les performances est manifeste et de bon augure. S’adapter aux évolutions de son environnement, bénéficier des avancées de la recherche scientifique – comme les neurosciences ou l’intelligence artificielle – tout en prônant l’importance du livre et particulièrement du manuel scolaire : tel est le message que Jean-Michel Blanquer a délivré à plusieurs reprises. Si l’ambition est là, les éditeurs s’inquiètent de la réalité économique sous-jacente, car l’équipement du collège reste inachevé, le calendrier des réformes s’accélère, les financements dévolus aux outils pédagogiques sont flous et le précédent plan numérique pour l’éducation prévu sur trois ans vient d’être arrêté.

Les modes de financement des outils pédagogiques en question

À la rentrée 2017, il manque encore un tiers des manuels scolaires conformes aux nouveaux programmes (23 % des manuels de sciences en 6e et 62 % en 4e ou encore 57 % des manuels de LV1 sur l’ensemble des quatre niveaux). Des 300 millions d’euros prévus pour le financement de la réforme, seuls 241 ont été crédités dans les lois de finances. En 2018, il n’est prévu que 16 millions d’euros contre les 65 millions manquants. Cette réduction des crédits, pour le papier ou le numérique, doublée de l’annonce d’un possible désengagement de l’État sur les manuels de collège, nécessite d’urgence une réflexion en profondeur avec les pouvoirs publics. Ceci, afin d’assurer la pérennité d’une édition de qualité au service de la réussite scolaire et de la performance du système éducatif, tout en donnant aux éditeurs la visibilité indispensable à leurs investissements.

Réforme du baccalauréat et du lycée, une course contre la montre

Le calendrier 2018-2021 qui se profile, pour la mise en place d’une réforme ambitieuse du baccalauréat et de ce fait de l’ensemble des enseignements du lycée, n’accorde que quelques mois aux éditeurs pour concevoir de nouveaux ouvrages ou offres. Or, le manuel scolaire est le principal vecteur de la bonne mise en application de nouveaux programmes et reste l’outil de prédilection des professeurs, des lycéens et de leurs parents, selon une étude réalisée en 2017 par Opinion Way. Fixé pourtant par décret à un an, le délai entre la publication des programmes et leur application va à nouveau voler en éclats, mettant les maisons d’édition scolaire, leurs équipes ainsi que les auteurs et prestataires, dans des conditions de réalisation extrêmement difficiles.

Ne manquez aucune actualité !

Abonnez-vous à la newsletter SNE

Partager par email

S'identifier

Pas encore inscrit?

Vous êtes adhérent au SNE, demandez vos codes d'accès.

Vous êtes éditeur et vous souhaitez adhérer au SNE.

S'inscrire à cet événement.

Gérer mes inscriptions aux groupes & commissions du SNE

Désolé. Vous devez être connecté pour accéder à ce formulaire.

Modifier votre mot de passe

Suppression d'une offre d'emploi

Souscrire aux newsletters suivantes